Les rêveurs

Qui sont LES RÊVEURS ? Vous en connaissez ? Ils sont plus nombreux que ce que l’on pense. Le rêveur rêve. Le rêveur est hors réalité ? Qu’est ce que la réalité ? La réalité c’est la vie. Le rêveur ferme les yeux et rêve. Il ne veut pas entendre parler de la vie ! La vie qui implique la mort, la maladie, une partie de la réalité, les épreuves ou les obstacles (commence pas à jouer sur les mots !). Un rêveur te dira que la maladie est « glauque » ! Il ne parle que de choses jolies, de ce qui lui plait, le rêveur est souvent égoïste. Il trie. Il aime ce qui est dans son monde, dans sa bulle. Il t’entend mais n’écoute pas forcément. Tu parles de choses importantes ou graves, il te répondra « oui« , mais changera vite de sujet, pour ne parler que de lui et de ce qu’il se passe sur SA planète. Le rêveur rêve.

Bien, bien tout va bien ! Dès que tu lui parles  » RÉALITÉ « , le rêveur te répond : » que tu es négatif ! « . La réalité, est toujours négative, c’est comme ça , c’est logique pour lui. Le rêveur ne veut pas discuter mort, maladie, accident, problèmes graves, il ne veut rien entendre, il s’écoute rêver. Il adore s’écouter parler. Si tu essais de partager tes émotions avec un rêveur : oublis ! Impossible. SES histoires, SA vie, SES déboires (qui souvent, n’en sont pas), SA bulle ! Si tu veux le côtoyer, tu dois accepter cet état. On sait tous, que jamais, il ne s’intéressera vraiment à toi. Il se fout de tout ce qui lui pèse, il n’aime pas la réalité, et vous –> vous êtes une réalité.

Vous êtes hors de SA BULLE, il vous côtoie mais n’est pas totalement avec vous. Jamais. Observez comme, jamais il n’embraye lors de conversation, jamais il n’alimentera une conversation. Ça ne l’intéresse pas (sauf si vous lui parlez de lui, sauf si vous le flattez) Au pire, il ne répond pas, et laisse tout en suspend. Vous n’êtes pas du même monde que lui. Parlez lui d’un problème, jamais il ne vous demandera des nouvelles de ce noeud. Il n’y aura aucun suivi. Est ce que vous l’avez dénoué ? Est ce que ça s’est arrangé ? Est ce que ça va mieux ? Jamais de suite. Les temps sont durs pour les rêveurs.

C’est glauque !

Qui RÊVE ? Celui qui affronte la réalité ou celui qui l’évite ? Pour le commun des mortels, le rêveur est puant d’égoïsme, il suinte l’égocentrisme. Parlez-lui d’un enterrement (ça arrive dans la vie, malheureusement, il n’y échappera pas), il vous répondra : « c’est glauque« , parlez lui de la mort (parce que vous la croisez et il la croisera aussi) : « ne parle pas de ça« , bref, on comprend vite que la réalité n’est pas supportable pour le rêveur. Il baigne dans une friteuse au liquide rose, entourée de nuages bleus ciel, il est bien. Il flotte entre deux mondes. Compter sur lui ? Oubliez.

Le lien

La réalité est le COURAGE, le courage de vivre tout ce qui se présente, sans rien éviter. Ne pas esquiver, affronter. Le courage de dire, de penser, de réfléchir, le courage d’oser, essayer, tomber, se relever, essayer à nouveau. Le rêveur, sur son nuage, n’a pas ce courage, alors se confronter à ce qu’il ne sera jamais, lui est in-su-ppor-table. Ironie du sort, c’est le premier à dire : « c’est un rêveur, le pauvre« . Le rêveur est tout, et son contraire, il est le yang du ying mélangé. Le rêveur a du mal à supporter ce qui ne porte pas un joli masque. Le rêveur avance vite, très vite, il se déplace tout le temps comme pour fuir. Fuir quoi ? Lui seul, le sait. Il se repose rarement, il ne lit pas, il évite tout ce qui pourrait le faire réfléchir.

« Les liens »… impossible à faire pour le rêveur. Faire les liens entre les choses, c’est poser au moins, un pied sur la terre, prendre le temps de la réflexion. Accepter, penser, CREUSER et comprendre pourquoi ci, pourquoi ça. Le rêveur ne comprend jamais pourquoi telle ou telle chose se présente devant lui. C’est toujours « INJUSTE« , le rêveur se victimise souvent. Dans sa vie, dans son monde, Caliméro ne comprend pas pourquoi certaines choses se répètent de façon récurrentes, nan il ne comprend pô ! C’est trop injuste ! Écoute ça Caliméro, ferme les yeux, ÉCOUTE ça :

———> https://youtu.be/LR5raKruc50 <——

Bienvenue dans un autre monde

Le rêveur dira souvent : « aujourd’hui, je n’ai rien fait« . On ne fait jamais « rien », « ne rien faire » n’existe pas dans la réalité, mais ça, le rêveur ne comprend déjà plus. À nouveau, on l’a perdu. Il préfère dire « tssss, les intellos » + yeux en looping. Il esquive. Si tu discutes « réalité », le rêveur sentira cette « CHOSE » s’approcher de lui d’un peu trop prêt, il te coupera net, sortira son BOUCLIER : « j’ai entendu un reportage, une étude disant que les gens aiment parler de ce qui est mal chez l’autre, plutôt que de ce qui est bien  » (Manipulation. Esquive, il tente la culpabilité, en vain…) Il se débat pour essayer, tant bien que mal, de détourner l’attention, ne pas écouter la réalité. Il se confronte à l’autre monde ! Un bouclier sera trop léger…

Très vite, quand on côtoie un rêveur, on s’aperçoit qu’il ment. Pour mentir, il faut être doté d’une mémoire sans faille, là tu peux te permettre de mentir, mais si sa mémoire est défaillante ? Il se grille ! Grillé comme une brochette sur le barbecue de la réalité ! Il ment pour essayer de modifier SA réalité, qu’il sait honteuse et parfois inavouable (jalousie, rapport aux autres, etc). Mais la réalité est la réalité, et quand il ment il oublie que tout se sait… La réalité est comme l’amour, elle est plus forte que tout, mais les rêveurs n’en ont pas conscience. Le rêveur se cache, il pense avancer masqué. Il est meugnon. Ce rêveur est un grand rêveur. Il doit atterrir, soyez patient avec lui.

Le grand rêveur

Il y a deux sortes de rêveurs : le rêveur et le GRAND RÊVEUR. Les grands rêveurs souffrent le martyre. En amour, le grand rêveur « aime » exclusivement, il aime trop ou pas assez, donc il n’aime pas. Quand le grand rêveur croit « aimer », il veut aimer comme on aime dans SON monde. Un monde enfantin, ou tout est possession. Mais quand l’objet de son désir n’est pas comme il le pensait, la « love story » tourne court. Posséder un être humain n’est pas possible. On possède un objet…

Le rêveur se persuade de choses, qui dans la RÉALITÉ n’existent pas, mais qu’il fait vivre dans SON monde. Ça le rassure. Par exemple, il vous dira :  » je ne connais plus le sentiment d’abandon « (ça c’est dans SON monde). Dans la réalité, il est jaloux maladif… Il faut du temps pour démonter son schéma, sa façon de fonctionner. Il est rusé. Le rêveur ne creuse pas trop, dans son monde le sol est sable mouvant. Souvent, il entend une réalité, pioche quelques mots, et façonne son rêve. On le sait, on fait semblant d’acquiescer pour éviter de se fâcher. Pour éviter qu’il se sente démasqué.

En amour, il commence par essayer d’isoler sa PROIE, allant même jusqu’à manipuler ses propres amis pour ne pas qu’ils approchent cette proie. En mode love, le rêveur est animé par la jalousie, une jalousie maladive. Ce sentiment l’anime sans relâche. Aucune pause. Cette proie n’est qu’à lui. Une fois dans ses filets, le rêveur essaye de modifier la réalité car celle qui lui est proposée (l’ex-les beaux parents-les enfants-le passé) ne lui convient pas. Il use de tous les moyens pour changer cette réalité, qui ne correspond pas à SON monde. Aucune autre personne ne doit exister à part lui. Le rêveur tentera le tout pour le tout, il essayera de vous culpabiliser avec des questions du genre « mais quand on est en couple, on ne fait pas ci, on ne fait pas ça ! Si on s’engage avec quelqu’un on ne fait pas ci, on ne fait pas ça, etc », il ne vous lâchera pas, il vous épuisera. Il voudra le contrôle absolu sur votre vie. Ça se passe comme ça, dans son monde de rêve. La réalité est beaucoup plus simple que SON monde. La personne appartenant à la réalité pensera :  » mais s’il est comme ça aujourd’hui, ce sera l’enfer dans six mois !  » #angoisse #fuite

Le rêveur pense : Comment ? Tu as eu une vie avant moi ? Impossible ! Dans mon monde à moi, il n’y a que moi ! Moi et toi !!! SON monde est comme ça : https://youtu.be/6xvv0UGtQHg

On ne gomme pas la réalité, on fait avec. Le rêveur souffre car il ne peut rien changer, rien modeler à sa façon, surtout pas une personne ! Dans son monde, il pense que oui… il échoue avec une personne, il recommence sur une autre. En vain… Ça fonctionnerait sur un objet, pas sur un être humain. Le rêveur tente de FAÇONNER la réalité, comme il voudrait qu’elle soit : un doux rêve. IMPOSSIBLE, la réalité est la réalité, alors, le grand rêveur souffre, il s’effondre, car ces combats sont vains. Il devient méchant, cruel, il se défend comme il peut, avec ce qu’il a. Sa technique préférée ? La culpabilité. Le grand rêveur est jaloux, totalement perdu dans ce bain de réalité qu’est l’autre, il panique ! Le rêveur ne sait pas gérer ce qu’il ressent. Il ne contrôle pas ses pulsions d’abandon. Le rêveur n’a pas été aimé justement, n’a pas eu de cadre rassurant, il n’a pas eu de « non » pour le rassurer, pour savoir qu’il avait un pilier pour le guider, pilier sur lequel il pouvait s’appuyer. Si tu ne sais pas qui est BRAD PITT, tu ne pourras pas si tu le croises, reconnaitre Brad Pitt… #Àméditer. Le rêveur ne peut pas reconnaitre ce qu’est l’amour. Alors bien souvent, il abandonne la réalité, en la salissant, ce qui lui permet de tourner les pages plus vite, sans regret, sans culpabiliser.

Le rêveur est le premier à dire « si quelqu’un sort de ta vie, c’est qu’il doit en sortir », si tu ne connais pas les rêveurs, tu peux te laisser enfermer dans leurs PIÈGES. Ils ont souvent un discours inversé ! Ils te diront, qu’ils sont ceci, qu’ils sont cela (souvent ils frisent la perfection), ils sont le contraire. Attention à vous ! C’est comme les personnes portant des bracelets de perles contre la jalousie ou pour apaiser la colère…c’est qu’ils le sont. Si tu n’es pas en colère, tu ne portes pas ce genre de bracelet. Tu respires, tu ne dis pas : « je respire ». À méditer ! Méfiez vous des rêveurs.

Le combat

Quand un rêveur rencontre un grand rêveur, c’est la GUERRE ! Se retrouver avec son double… la manipulation, le mensonge. Ça ne doit pas être évident. L’effet MIROIR. Le rêveur a besoin de quoi ? De comprendre les causes du pourquoi de son état. D’où ça vient ? Depuis quand ? Pourquoi ? Quand ? Cherche ! Réfléchie ! Tu n’es pas né comme ça, donc tu refais le chemin en sens inverse, tu as égaré une pièce du puzzle, tant que tu ne la retrouves pas, tu n’avanceras plus. Cherche et trouve !

Le rêveur pense qu’il est PARFAIT parce que son monde l’est. Jusque là, tout est logique. Accrochez-vous ! Il faut beaucoup de compréhension pour aimer, côtoyer, ou croiser un rêveur ! Il se permet tout, car dans son monde, personne n’est là pour le freiner ! Jamais personne ne lui a dit « non » ou « stop », il n’a aucune limite. Dans le monde des adultes, le rêveur est totalement perdu , il n’a pas les codes. Certes, il sait s’adapter, il avance masqué, il a appris les codes, le rêveur est persuadé qu’il peut vous leurrer mais au fond, il ne les maîtrise pas. La réalité est plus forte que leurs rêves, il est démasqué.

N’oubliez pas que les rêveurs ne sont pas comme vous et moi, prenez des gants de velours, et mettez des paillettes dans leurs vies, sinon il abandonneront votre planète : LA TERRE, cette réalité sur laquelle il faut rester bien accrocher.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :