Show must goes on

Tu aimes les artistes, ne nie pas, tout le monde les aime. L’artiste te fait rêver, te transporte dans un autre univers, il te sort d’une réalité, souvent fade et routinière. Tu les vois partout, dans les magazines, à la télé, ils twittent. Tu ne sais pas comment tout ces univers fonctionnent, peu importe, ça te fait rêver. Le show. Le Business toi, tu t’en cognes, ce que tu veux c’est que l’artiste te regarde, te like, ou mieux te réponde. (#QueTuEsNaïf ) Un artiste te propose son univers, pas sa personne, mais toi…Toi, tu voudrais tout ! Tu le croises, tu le tutoies, tu lui claques la bise, vas-y Raoul comme à la maison ! Mais que va t’on faire de toi ? Hmm ?

Un métier

Toi, tu fais un transfert (parfois excessif) sur l’artiste que tu aimes. Meuh arrête, je te connais, tu sais. Ne me dis pas que diner à côté de Céline Dion (ou autre), ne te ferait pas vibrer. Que tu aimes ou pas, ce n’est pas la question, tu vibres chéri ! Pourquoi ?

-bah c’est Céline Dion…

-et donc ?

-bah c’est grandiose…

-mais encore ? (+ suçotage du stylo plume + lunette demi-lune sur le haut des narines)

-chépô, c’est plus sympa que diner à côté de ta voisine. C’est glam ! Céline fait péter l’sel, please. C’est trop fun sa race !

-habituellement, est ce que tu demandes à ton voisin de table, de faire « péter le sel »?

-non.

-et pourquoi ?

-bah je ne le connais pas.

-donc, tu connais Céline Dion ?

-non mais…

-stop ! Voilà, tu ne connais pas Dion, mais, parce que son métier te fait rêver, tu agirais comme si c’était ta bro ! T’es grave mec !

Donc là, pour s’en sortir, le mec te sort l’argument implacable : « bah c’est nous qui achetons ses disques !« . Tu achètes bien les fleurs de ta fleuriste ! Les timbres à ton postier ! La viande à ton boucher ! C’est son métier, mec. Un job ! Qui te fait rêver parce que tu ne vois que le show !

Un soir, au restaurant, diner avec un ami (métier : acteur) une femme s’approche, elle dinait la table à côté. Ce n’était vraiment pas le soir, où il fallait le faire chier, mais ça, elle n’y a pas pensé.

j’aime beaucoup ce que vous faites ! Dommage que l’on ne vous voit plus…

Whouputain…WHOU-PU-TAIN ! Il m’a fixé, et comme on se connait très bien, j’ai compris que je devais répondre à sa place.

-vous ne vivez pas en France ?

nan, à Londres.

-il vient d’avoir un Molière…un César…je tente de lui faire comprendre qu’elle ne s’attarde pas, mais la relou ne comprend pas.

mais vous revenez quand, au cinéma ?

Il s’est levé, on est sortis, le boulet a suivi ! Pour ne pas lui parler, il m’a prise dans ses bras. Seule solution pour la mettre mal à l’aise, qu’elle s’éloigne. Ce n’était pas le soir, il venait de perdre un membre de sa famille. Autre soir, autre diner, on discute, la table à côté, nous écoute. Mon pote se lève, s’absente pour téléphoner. Les quatre hommes de la table : « vous avez raison dans tout ce que vous lui dites« … (O_ô) <— tête de fille surprise. Vous avez entendu ? Tout ? Ces quatre hommes étaient élégants, polis, ne sont pas intervenus grossièrement. Toi ? Tu serais arrivé, avec tes crocs en plastique : « salut ! J’pourrais faire un selfie, s’t’plaît ?« , réponse : « dans ton cul !« / Parfois, ce n’est pas le moment. Parfois c’est grave, et le son d’une cloche, est de trop. Tu dégaaaaaaaaaaaages, putain !!!

Meuh, je te connais ! Meuuuuh arrête un peu ! Avoue ! Tu ferais tout, pour un selfie avec Sean Penn ! Meuh arrête….Tu ne me la feras pas à l’envers.

la meute

« Des hommes pareils » de Cabrel, tu connais la chanson ? Les paroles ? Ici écoute.

Bref, tu dois te calmer, redescendre, prendre du recul avec le web et les réseaux sociaux…Chuuuuut ! Calme-toi ! <–(phrase qui te rend hystérique, je sais, j’adore). Tu aimes un artiste pour son oeuvre, puis pour sa façon de penser, si grande, si belle, si bio, si militante, si mon cul sur la commode… mais quand dans l’actualité se passe un fait peu ordinaire, prenons l’exemple frappant de la mort de Johnny Hallyday. Quand ton artiste adoré dénonce, balance, crache son venin en rédigeant un hashtag dégueulasse, genre #veuveboudou ou autre, que fais tu ?

-bah chui d’accord avec lui…

Quand tu prends partie, quand tu en rajoutes des caisses, en commentaire…au moment où tu publies un commentaire, qu’attends tu ? Que ton artiste adoré te réponde ? Tu espères quoi ? Qu’il t’invite à bouffer ? Qu’il te faire entrer dans la grande famille du PAF ? Petit rappel : Il ne te connait pas, tu ne connais pas cette personne, mais tu espères qu’elle te remarque. Tu es prêt à tout. Seule solution pour toi, aller dans son sens. Tu agis sur les réseaux, comme si cet artiste était le meilleur de tes amis ! Tu penses qu’en écrivant « #veuveboudou« , ça te rend meilleur ? Petit rappel : Tu ne sais rien, tu ne connais pas ces gens, mais si l’artiste que tu aimes, attaque, tu attaques. S’il balance, dénonce, tu suis. C’est stratégique honey ! Juste stra-té-gi-que. Toi, tu plonges. Il a un intérêt à suivre la majorité, donc il se positionne, cherche quel est son intérêt… Ça change la donne.

Note que « #veuveboudou » n’existe pas puisqu’elle n’était pas mariée à elle-même, « #veuvesmet » serait plus juste. Soit méchant et con si tu veux, mais reste précis car sur les réseaux, le monde entier peut te lire. #veuveboudou #veuveboudou, nia nia nia…Tu as dénoncé, répété, insulté sans argument, sans connaitre. Tu as jugé les proches d’un homme, à peine mort. Tu te sens bien dans tes pompes ? Meuh arrêteeeeeee ! Meuhhhhhh, c’est un exemple parmi d’autres ! Tu distilles du mal et tu espères du bien ! T’es con ou quoi ? (excuse-moi mais parfois, tu me fais monter la pression à dix mille !) Tu ne connais pas les lois, tu répètes, tu transformes, et en plus, tu l’écris noir sur blanc ! Tu crées des hashtags, tu copies, tu colles…Faut une patience avec toi ! Tu sais que…tu nous en fais voir.

-ben, je dois faire quoi ?

-pour ?

-bah, si je veux donner mon avis sur les réseaux !

-Réponds à ces deux questions : 1-penses-tu que ton avis peut changer quelque chose au dossier ? 2-Est ce que ton opinion sera prise en compte ?

-hein ?… <– (on a perdu le mec)

-l’affaire Hallyday par exemple, avant de poster des âneries, tu appelles un notaire ou tu te renseignes sur Google. Cherche à comprendre comment fonctionne une succession, ensuite tu auras quelques notions, et à la rigueur, tu pourras l’ouvrir. Cette démarche t’éviterait d’écrire trois conneries, par phrase. Tu as entendu un notaire parler de cette affaire, à la tv ? Pourquoi ce flou, selon toi ?

-hein ? Chépô…

-tu serais artiste ok, que tu commentes, que tu prennes partie, ça pourrait se comprendre, il faut qu’ils bouffent, ils sont presque obligés de prendre partie, mais TOI… Tu es qui ? Un proche de la famille ? Tu es un membre de la famille ? Tu as besoin d’eux pour travailler ? Tu as déjà géré une succession ? Tu es notaire ? Tu fais du droit ? Informe-toi, creuse profond avant d’écrire des bêtises, voire des saloperies, sur les réseaux sociaux. Quand on t’aura expliqué les rouages d’un testament, d’une succession, des résidences principales, les contrats de mariage, holding etc. Après avoir absorbé ces informations, tu verras que tes commentaires ne seront plus les mêmes, ils seront beaucoup plus justes.

-ouai, mais quand même, on ne déshérite pas quelqu’un en France #reloudechezblaireaubonjour

-meuuuuuuuh ferme ta gueule ! On a le DROIT de déshériter quelqu’un ! En France, oui. Tiens –> téléphone leur ! … c’est usant. USANT !

-ah bon ? On a le droit ?

-bah ouai (+ grimace de tebé, effet miroir)

-comme ça ? Sans raison ?

-si, justement, il faut de bonnes raisons, ou plutôt de « graves » raisons. Tu captes ou pas ?

-nan, quoi ?

-….je te laisse y réfléchir, moi, je lâche l’affaire.

La meute…la meute attaque, tu attaques ! Qui est la meute ? Un noyau se forme, leurs amis viennent s’y greffer, et tous ceux qui ont un intérêt à se placer du bon côté de la barrière, ensuite arrivent les « fans ». Ceux qui ont un intérêt, tu les reconnais à leurs vestes en vison, qu’ils retournent selon la saison, ou les évènements. Méfies-toi, tu ne connais pas ces personnes, prends du recul. Follow qui tu veux, mais ne suis pas n’importe qui. On te l’a répété x fois ! On ne suit pas quelqu’un qu’on ne connait pas !

Intéresse toi plutôt aux oeuvres, la vie privée de l’artiste est comme la tienne. On en parle ou pas ?

-nooooooooon ! Non, c’est bon !

-ok ! Que je ne revois plus de commentaires horribles sur les réseaux sociaux venant de toi ! Je t’ai à l’oeil petit…Je reluque tout ce que tu écris. Allez, tu m’as bien énervé, je file…

Aimons les oeuvres, oublions le reste…Bisous Bisous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :